salpêtre

salpêtre

salpêtre [ salpɛtr ] n. m.
• 1338; lat. médiév. salpetræ « sel de pierre »
1Anciennt Mélange naturel de nitrates. Sc. Nitrate de potassium KNO3 (nitre). Salpêtre du Chili : nitrate de sodium naturel (NaNO3 ) ( caliche) .
2Efflorescences de mélanges de nitrates divers (de calcium, d'ammonium, de potassium), qui se forment sur les vieux murs, les parois des étables.
3Anciennt Poudre de guerre, fabriquée autrefois avec du salpêtre, du soufre et du charbon de bois, et qui était un monopole d'État.

salpêtre nom masculin (latin médiéval salpetræ, sel de pierre) Nom donné à plusieurs nitrates. ● salpêtre (expressions) nom masculin (latin médiéval salpetræ, sel de pierre) Salpêtre du Chili, nitrate de sodium naturel. Salpêtre terreux, nitrate de calcium qu'on trouve en efflorescence sur les murs humides.

salpêtre
n. m.
d1./d Nom cour. de certains nitrates, spécial. du nitrate de potassium (KNO 3).
d2./d Efflorescences de nitrates (princ. de nitrate de potassium), qui se forment sur les murs humides.

⇒SALPÊTRE, subst. masc.
A. — Nitrate de potassium se présentant sous la forme de petits cristaux blanchâtres présents principalement sur les murs humides, certaines roches, certains sols, et que l'on utilise comme oxydant (dans les explosifs notamment), comme engrais ou comme conservateur de produits alimentaires. Synon. (sel de) nitre. Un chimiste, en mêlant le salpêtre à une matière inflammable, trouva le secret de cette poudre, qui a produit une révolution inattendue dans l'art de la guerre (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p. 112). En bas, sous l'escalier, il ouvrit la cave, une vieille cave bien sèche, les murs couverts de salpêtre brillant comme le cristal (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 16).
P. anal.
Salpêtre du Chili, du Pérou, des mers du Sud. Nitrate de sodium naturel. La mousse et le salpêtre des mers rongeoient la surface du bronze antique (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p. 229). Donne-t-il l'odeur aux sauges, Parce qu'il sait faire un trou Pour mêler le grès des Vosges Au salpêtre du Pérou? (HUGO, Chans. rues et bois, 1865 p. 250).
Salpêtre de conversion. ,,Nitrate de potassium obtenu par double décomposition entre le chlorure de potassium et le salpêtre du Chili`` (DUVAL 1959).
Salpêtre terreux. ,,Nitrate de calcium`` (DUVAL 1959).
B. — P. méton. Poudre de chasse, de guerre, fabriquée autrefois avec du salpêtre. Un musulman se lève, il court, il est armé. Le turban du soldat sur son mousquet s'incline, L'étincelle jaillit, le salpêtre a fumé (DELAVIGNE, Messéniennes, 1824, p. 66).
P. métaph. Le salpêtre révolutionnaire était dans l'air; la France de Juillet avait donné le signal et fait explosion (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 10, 1865, p. 131). Momoro, le 15 ventôse, conduisant une députation de sa section qui portait sur des brancards de grands pains de salpêtre, rappela aux représentants que la section possédait « un salpêtre moral dont la source est inépuisable et dont les explosions ont déjà si souvent servi la cause de la liberté et de l'égalité » (A. SOBOUL, Les Sans-culottes parisiens en l'an II, 1958, p. 395).
P. anal., vieilli. Personne pleine de vivacité, de fougue. Louason a dit (...) aux autres, quand j'ai eu fermé la porte sur moi: « C'est un salpêtre! » Ce mot avec beaucoup d'expression. Je ne pouvais pas finir la journée par une plus belle sortie (STENDHAL, Journal, 1805, p. 27). Eugène (...) est tout feu, tout ambition (...). Je n'ai jamais connu de salpêtre pareil: il tient de sa mère (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 346).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: salpestre; dep. 1740: -pêtre. Étymol. et Hist. 1. 1338 salpetre « nom usuel du nitrate de potassium » (Reçu de G. du Moulin, Cab. des tit., B.N. ds GDF. Compl.); 1858 salpêtre du Chili (CHESN. t. 2); 1870 salpêtre terreux (LITTRÉ); 1959 salpêtre de conversion (DUVAL); 2. 1667 « poudre à canon » (BOILEAU, Sat., VIII ds LITTRÉ); 3. 1677 « vivacité du tempérament » (MONTFLEURY, Crispin gentilh., II, sc. 3 ds BRUNOT t. 4, 1, p. 583); 1694 être tout salpestre (Ac.). Empr. au lat. médiév. salpetrae littéral. « sel de pierre ». Fréq. abs. littér.:94.
DÉR. 1. Salpêtreux, -euse, adj. Qui contient du salpêtre, qui est recouvert de salpêtre. (Dict. XIXe et XXe s.). Terre salpêtreuse; murs salpêtreux. [], [-pe-], fém. [-ø:z]. 1res attest. 1563 terres salpestreuses « qui contiennent du salpêtre » (PALISSY, Recepte, p. 24), 1823 mur salpetreux « couvert de salpêtre » (BOISTE); de salpêtre, suff. -eux. 2. Salpêtrisation, subst. fém. Formation de salpêtre. La salpêtrisation de l'exposition en plein air (GONCOURT, Journal, 1870, p. 640). [], [-pe-]. 1re attest. 1845 (BESCH. Suppl.); dér. sav. de salpêtre, suff. -iser et -(a)tion.
BBG. — FORCHHEIMER (P.). The etymology of « salpeter ». Mod. Lang. Notes 1952, t. 67, pp. 103-106. — SPITZER (L.). Sur l'étymol. de salpêtre. Mod. Lang. Notes 1952, pp. 358-359.

salpêtre [salpɛtʀ] n. m.
ÉTYM. 1338; du lat. médiéval salpetræ « sel de pierre ».
1 Vx. Mélange naturel de nitrates.Spécialt. Nitrate de potassium (KNO3; nitre). || Salpêtre du Chili ou caliche : nitrate de sodium (NaNO3).
2 Mod., cour. Efflorescences de mélanges de nitrates divers (de calcium, d'ammonium, de potassium), qui se forment sur les vieux murs, les parois des étables, etc. (→ Épousseter, cit. 3).
3 Par ext. (Poét., vx). Poudre de guerre, fabriquée autrefois avec du salpêtre, du soufre et du charbon de bois.
4 (1677). Fig., vx. || C'est du salpêtre, un tempérament vif et ardent; une personne vive, pétulante.
0 Votre sang qui bout (…) votre main qui brûle (…) Vous êtes donc des bonshommes de pain d'épices ?
— Non ! du soufre ! du salpêtre !
E. Labiche, Deux merles blancs, III, 13.
DÉR. Salpêtrer, salpêtreux, salpêtrière, salpêtrisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • salpêtré — salpêtre [ salpɛtr ] n. m. • 1338; lat. médiév. salpetræ « sel de pierre » 1 ♦ Anciennt Mélange naturel de nitrates. Sc. Nitrate de potassium KNO3 (nitre). Salpêtre du Chili : nitrate de sodium naturel (NaNO3 ) (⇒ caliche) . 2 ♦ Efflorescences de …   Encyclopédie Universelle

  • Salpetre — Salpêtre Nitrate de potassium Général …   Wikipédia en Français

  • Salpètre — Salpêtre Nitrate de potassium Général …   Wikipédia en Français

  • Salpêtre — Nitrate de potassium Général …   Wikipédia en Français

  • salpêtré — salpêtré, ée (sal pê tré, trée) part. passé de salpêtrer. Pénétré de salpêtre. Des murs salpêtrés …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • salpêtre — (sal pê tr ) s. m. 1°   Nom vulgaire du nitre ou azotate de potasse, dit parfois salpêtre de l Inde, qu on tire souvent des plâtras des étables, des vieilles murailles, des vieilles démolitions. •   Je ne m étonne pas que les Chinois aient… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SALPÊTRE — s. m. Sel neutre formé de potasse et d acide nitrique : on le prépare ordinairement en décomposant par la potasse les nitrates tirés des plâtras de vieilles murailles, des étables, des écuries, des vieilles démolitions, etc. Faire du salpêtre.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SALPÊTRE — n. m. Nom vulgaire de l’Azotate de potassium, substance qui se forme naturellement sur les vieux murs, les plâtras, etc. Gratter les murs pour récolter le salpêtre. Le salpêtre entre dans la composition de la poudre à canon. Il se dit figurément… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • salpetre — sal|pe|tre Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • salpêtre — nm. salpétro (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”